Billet d’humeur, Mimi a chaud !

Le 19 juillet 2017 | dans A LA UNE, Les humeurs de Mimi | par | avec No Comments

Mimi sous la canicule

La Belgique a chaud. Et moi aussi.

Pas que moi d’ailleurs, tout le monde a chaud. Très chaud !

Donc, le moindre bisou est moite, toutes les effluves sont corporelles, voire animales. Les tissus collent sur la peau, les chevilles et les pieds enflent et les jambes deviennent  lourdes.

Tout le monde cherche la fraîcheur. Les dessous de bras dégoulinent et les auréoles à l’emmanchure s’élargissent et que dire de la petite ligne humide que nous laissons sur les chaises qui ne sont pas en tissus !?

Résultat, tout le monde se déshabille. Alors, je croise de-ci, de-là des personnes qui confondent les rues de la ville avec les plages de vacances.

À peine vêtus, ça fait mal aux yeux !

Parce qu’il s’agit de cela tout de même : malgré la chaleur estivale, la plupart d’entre nous travaillons toujours. Donc, nous devons porter des vêtements toute la journée, malgré l’envie farouche d’être au bord d’une piscine tout juste habillé(e)s de quelques bandes de tissus très légers.

Pourtant il n’est pas compliqué de trouver des trucs et astuces qui permettent de rester frais au bureau et à la ville malgré la canicule et de rester correctement vêtus en rue, au travail, à l’école… partout quoi !

Pour commencer, portez des vêtements en matières naturelles.

De grâce, laissez dans vos placards les synthétiques, les lycras, les polyesters et microfibres… Après une heure, il se dégage une odeur assez piquante. Autant dire que nous pouvons vous suivre à la trace !

Conjuguée à un air devenu épais faute de vent, nous nous précipitons dans les toilettes vomir le petit dej’.

Optons pour le coton, le lin, la soie, ces matières respirent et nous laissent au frais.

Vive les vêtements amples qui laissent passer l’air, utile aussi ça, pour ne pas baigner toute la journée dans une pseudo bassine de sueur.

Après, la robe de plage en matière t-shirt, c’est bof en ville, qu’on se le dise.

Le négligé balnéaire en plein centre, franchement ça ne va à personne surtout avec une peau pâle tout juste sortie de l’hiver! Parce qu’il faut bien le dire, nous n’avons pas eu de transition, ou si peu.

C’est le moment de sortir la petite robe à fleurs, la jupe fluide et légère, le bermuda,  le pantalon en lin… d’opter pour des couleurs claires et naturelles qui aident à refléter la lumière et donc renvoyer la chaleur. Élémentaire, certes, mais pas inutile à rappeler.

Pensons également à couper et nettoyer nos ongles de pieds !

Seigneur, la vue de tous ces orteils nus dans les sandales avec les ongles pas faits, beurk.

Une aisselle soigneusement épilée permet aussi de ne pas sentir le fauve après une heure sous le cagnard…

Si vous ne le faites pas pour vous, pensez à vos voisins de train, de métro, vos collègues, bref toutes ces personnes que vous allez croiser tout au long de la journée, à qui vous allez serrer la main moite, ou pire embrasser la joue collante…

Et puis, faut arrêter de râler !

Quand il pleut ça râle, quand il fait chaud, ça râle pareil, et souvent ce sont les mêmes. Et ce sont ceux-là qui partent loin pour trouver les mêmes températures.

À ça, souvent ils rétorquent « qu’en Belgique, quand il fait chaud, on ne respire pas », foutaise…

Vous avez déjà essayé Rome, Madrid, Tel-Aviv ou Paris en juillet ? On n’y respire pas non plus, sauf dans les églises qui restent fraîches quel que soit le temps !

Alors, arrêtons de nous plaindre pour tout et n’importe quoi. Profitons de cet été providentiel et trouvons les bons endroits où aller nous rafraichir après le travail. Sur ce, je vais aller me mettre à l’ombre et siroter une citronnade home made en attendant que la température baisse …

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Pin It

en relation articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« »